Sciences et techniques industrielles

Sommaire

Lettre de rentrée 2020

Comme les deux années précédentes, pour toutes les disciplines, la lettre de rentrée se décline en deux parties :
La première, transversale, déclinant les orientations de la politique académique développée par Monsieur Raphaël MULLER. Elle s’adresse à tous les acteurs des collèges et des lycées ; elle a vocation à servir de support à la réflexion des équipes enseignantes et des conseils pédagogiques ;

La seconde, avec une entrée disciplinaire, est à destination des professeurs des voies générales et technologiques des disciplines technologie, SII et STI.

 Préambule commun à toutes les disciplines

L’année scolaire écoulée a rappelé l’évidence du rôle fondamental des enseignants pour la formation et l’accompagnement des élèves. À cet égard, nous tenons à vous remercier sincèrement pour votre investissement sans faille lors de la crise sanitaire. Nous espérons que les congés d’été ont été l’occasion de vous reposer et de vous ressourcer.

Cette rentrée scolaire fait donc suite à une longue période singulière, marquée par la généralisation de l’enseignement à distance.

En dépit de sa complexité et des risques de fragilisation des élèves, cette situation inédite a révélé la capacité des personnels à s’adapter pour assurer la continuité du service public d’éducation. De fait, les apprentissages et les expérimentations que vous avez engagés sont autant de points d’appui précieux qui vous aideront à bâtir les progressions à venir, en articulation avec les programmes. Nous savons pouvoir compter sur vous pour mettre en œuvre les démarches pédagogiques susceptibles de consolider et d’enrichir les apprentissages tout en prenant en compte la diversité des publics. Votre rôle est primordial dans la prévention du décrochage et de l’inclusion de tous les élèves.

Cette année correspond à la poursuite de la réforme des lycées en classe de terminale. Le BO du 31 juillet 2020 précise ainsi les nouvelles modalités des épreuves communes et des épreuves de spécialité :
https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=39770

La préparation des élèves au Grand oral et, d’une manière générale, l’intégration de la maîtrise de la langue écrite dans les pratiques deviennent un enjeu fondamental pour préparer les élèves aux exigences des épreuves de baccalauréat, de l’enseignement supérieur autant que de la vie professionnelle. En ce qui concerne le collège une attention toute particulière sera donnée à l’accompagnement personnalisé des élèves : ainsi tous les dispositifs d’accompagnement personnalisé et d’aide aux devoirs seront au service de la consolidation des acquis des élèves afin de résorber les écarts concernant la maîtrise des savoirs fondamentaux qui ont pu naître de la crise sanitaire et le dispositif Devoirs faits, essentiel pour assurer cet accompagnement, est renforcé.

Les inspecteurs vous assurent de leur présence et de leur disponibilité pour vous accompagner de façon individuelle ou collégiale, dans tous ces défis éducatifs communs et ceux spécifiques à chaque territoire. Nous vous souhaitons une très belle année scolaire, qu’elle soit la plus sereine possible, propice à votre épanouissement et à la réussite des élèves qui nous sont confiés.

 Entrée disciplinaire

Nous souhaitons la bienvenue à tous les nouveaux enseignants. Que vous soyez lauréats de concours, professeurs entrants dans l’Académie d’Amiens ou contractuels, nous sommes heureux de vous accueillir et nous mettrons tout en œuvre pour vous accompagner au mieux dans vos missions.

Nous tenons également à remercier tous les professeurs qui s’investissent au quotidien dans la formation, l’accompagnement et la réussite des élèves.

Pour cette année encore, le corps d’inspection STI reste inchangé avec trois IA-IPR, Fabrice BROWET, Stéphane COIFFIER et Stéphane VERCLEVEN, les chargés de mission d’inspection également avec Mesdames Loan BRASSET et Eve LANGLET et Messieurs Bruno BRETON, Guillaume FANTOLI et Yoan HEMON. Retrouvez
l’ensemble des informations concernant tous les acteurs des disciplines STI sur la page Internet du site académique dédié aux sciences et techniques industrielles :
http://www.ac-amiens.fr/269-sciences-et-techniques-industrielles.html

I. L’ÉVALUATION DES PERSONNELS :

Modalités d’évaluation du rendez-vous de carrière :

L’organisation des rendez-vous de carrière doit respecter le cadre suivant :
- Le RDV de carrière doit être notifié 15 jours à l’avance à l’agent par l’inspecteur et le chef d’établissement ;
- L’inspection et l’entretien avec l’inspecteur doivent précéder la date de l’entretien avec le chef d’établissement ;
- Le délai entre les deux entretiens ne doit pas dépasser 6 semaines ;
- La notification de la date du RVDC est effectuée auprès de l’agent de façon dématérialisée (sur Iprof et par mail sur l’adresse académique de l’agent avec un renvoi sur le portail agent) par l’application SIAE, une fois que les dates de RVDC ont été fixées par les 2 évaluateurs ;

Modalités d’évaluation :

Au-delà du rendez-vous de carrière, les parcours professionnels, carrières et rémunérations intègrent un volet « accompagnement des personnels » au travers une démarche qui revêt une dimension formative. Vous êtes donc toutes et tous susceptibles de faire partie du plan d’inspection 2020-2021. C’est pourquoi, il nous semble important de revenir sur quelques fondamentaux en lien avec les compétences de l’enseignant.

Dans le contexte particulier de cette rentrée scolaire, nous serons tout particulièrement vigilants sur le volet “évaluation des progrès et des acquisitions des élèves”. Il est fondamental de bien identifier les besoins des élèves et d’aborder sans délai les compétences qui n’auraient pas été acquises ou suffisamment travaillées du fait du confinement.

Les modalités de la notation des élèves doivent évoluer pour éviter une « notation-sanction » à faible valeur pédagogique et privilégier une évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles. En tout état de cause, l’évaluation doit permettre de mesurer le degré
d’acquisition des connaissances et des compétences ainsi que la progression de l’élève. (source : ANNEXE de la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République)

L’actualité récente a montré l’importance d’inscrire l’évaluation dans une démarche, qui doit permettre aux élèves de progresser. Elle n’a pas pour seule vocation à émettre un constat sur une situation au travers une note globale dénuée de sens. Du point de vue de l’enseignant, l’évaluation a pour principal objectif de mesurer un écart entre ce qui était attendu et ce qui est, ou a été réalisé pour ensuite prendre des décisions et faire des choix pédagogiques (différenciation, adaptation, remédiation, etc.). Dès lors, il est indispensable de choisir et de mettre en œuvre des pratiques d’évaluation, des méthodes et des outils permettant une analyse pertinente des progrès et des acquis des élèves en lien avec les compétences à développer. Pour reprendre les propos du chercheur André Tricot, professeur de psychologie cognitive, spécialiste des apprentissages, de l’université Paul Valéry de Montpellier, “la place de l’observation, reste un très bon, voire le meilleur, outil d’évaluation notamment dans son caractère non intrusif pour l’élève. L’évaluation n’a d’intérêt que lorsqu’elle permet à l’élève d’avoir un retour précis, argumenté et relativement rapide sur la tâche qu’il a dû réaliser. Un feedback non seulement important mais indispensable pour permettre à l’élève de progresser. En l’absence,
l’apprenant se trouve en situation de fragilité et d’incertitude qui l’empêchera certainement de reproduire ce qu’il a fait. Aussi pour le chercheur, l’évaluation comme action du quotidien de la classe, comme retour informatif, permettant de dire à l’élève : « voilà ce que tu as fait, voilà ce qui correspond ou pas », contribue positivement aux apprentissages. » L’outil l’informatique pour évaluer une compétence a, semble-t-il, des effets désinhibiteurs pour l’élève qui lui fait davantage confiance.”

Nous vous rappelons que l’académie d’Amiens met à disposition des enseignants la web-application SACOCHE (https://sacoche.ac-amiens.fr/) qui incite à développer un travail de réflexion en équipe pour une évaluation positive, bienveillante et motivante. Cette application permet :
► d’informer des critères d’évaluation (contrat de confiance)
● expliciter les attendus (référentiels visibles)
● rendre visible les notions évaluées avant la date du devoir
► de conforter l’estime de soi des élèves
● connaître et corriger ses points faibles
● même l’élève en difficulté peut voir des réussites
► de rendre l’élève acteur de ses apprentissages
● l’élève peut formuler des demandes de ré-évaluations
● possibilité d’auto-évaluation
► à l’élève de travailler en autonomie
● en associant des ressources aux compétences
● exercices interactifs, QCM, rappels de cours, liens vidéos...
► à l’élève de se relancer dans les apprentissages
● mode de calcul qui donne le droit à l’erreur
● mode de calcul qui valorise les progrès et encourage le travail
► mettre l’évaluation au service des apprentissages
● joindre à l’évaluation un sujet, une correction, un commentaire
● être informé des évaluations en préparation
► cibler précisément les difficultés rencontrées
● pour l’enseignant : différencier, créer des groupes de besoin
● pour les parents : savoir sur quoi faire travailler son enfant

Vous pouvez retrouver un outil d’auto-positionnement sur le site STI de l’académie d’Amiens : http://sti.ac-amiens.fr/393-preparer-son-inspection.html

Faire partager les valeurs de la République, inscrire son action dans le cadre des principes fondamentaux du système éducatif et dans le cadre réglementaire de l’école et agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques :

Les relations entre la technologie, les sciences et la culture évoluent. Elles sont de plus en plus intégrées. Ce constat nécessite d’apporter une culture technologique aux futurs citoyens pour qu’ils comprennent les enjeux économiques et industriels induits par la croissance verte, l’usine du futur, la transition énergétique et l’usage du numérique.
Les enseignements de sciences de l’ingénieur et de l’industrie et de la technologie doivent ainsi contribuer à doter chaque jeune de compétences faisant de lui un acteur éclairé et responsable de l’usage des technologies et des enjeux éthiques, sociaux et économiques associés.
Nos enseignements, au travers des parcours éducatifs (parcours avenir, parcours santé…) et des dispositifs éducatifs (devoirs faits, AP, EPI…), doivent permettre également l’acquisition de comportements essentiels pour la réussite personnelle et la formation du citoyen, comme le travail en équipe, le respect des règles et des chartes, l’investissement personnel, etc...
L’identification et l’analyse des impacts environnementaux des systèmes techniques étudiés, les études en écoconception, les études de coûts énergétiques, de transformation et de transport, de durée de vie des produits et de leur recyclage permettent de construire une nouvelle forme de responsabilisation vis-à-vis de l’usage raisonné des technologies, des enjeux éthiques associés. Ainsi, ces études permettent d’adopter un positionnement citoyen assumé au sein de la société par une connaissance approfondie de ses enjeux.
Nos enseignements s’appuient sur des démarches de projet structurées amenant chaque élève à apprendre à travailler en équipe, à tenir un rôle, à assumer une responsabilité individuelle et collective et à vivre ensemble une réussite ou un échec, qui est également source d’apprentissage à condition d’en analyser les raisons. Cet
apprentissage participe activement au développement des valeurs de la république que sont la solidarité, la responsabilité, l’altérité, la tolérance et l’engagement.

Maîtriser les savoirs disciplinaires et leur didactique. Construire, mettre en œuvre et animer des situations d’enseignement et d’apprentissage prenant en compte la diversité des élèves, Organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe favorisant l’apprentissage et la socialisation des élèves

La conception et la formalisation d’une progression pédagogique pensée et organisée sur un cycle, doivent permettre d’atteindre au travers d’un enchaînement cohérent de séquences les objectifs du programme à l’issue du cycle. Ce travail doit être mené collectivement au sein de la discipline, mais également en lien avec les autres disciplines dans le cadre de projets pluridisciplinaires.
La mise en œuvre des démarches d’investigation, de résolution de problème technique et de projet contribue au développement de l’esprit critique et conduit éventuellement à la remise en cause des protocoles expérimentaux, des mesures effectuées, des modèles et solutions retenus, dans le cadre d’une véritable réflexion scientifique et technologique.

Ces démarches rigoureuses d’observation, d’analyse systémique des objets techniques et des systèmes réels, d’analyse de leur comportement, d’utilisation de modèles multi physiques, de dispositifs de simulation permettent ainsi aux futurs citoyens de différencier ce qui relève des sciences et de la connaissance et ce qui relève des opinions et des croyances. Nos enseignements sont au premier plan pour mettre en œuvre des constructions de faits scientifiques et technologiques. Les apprentissages associés permettent d’apprendre à distinguer ce qui relève du « savoir » et ce qui relève du « croire », ce qui relève de « la connaissance » de ce qui relève de « l’opinion », ce qui relève de « l’objectivité scientifique » de ce qui relève de la « croyance personnelle ou collective ». À ce titre, l’enseignement de la discipline permet d’écarter toute démarche dogmatique.

Le principal intérêt de la démarche de projet est de permettre à l’élève, l’étudiant ou l’apprenti de devenir acteur de sa formation. Il « apprend en faisant » et « fait pour apprendre ». Il devient aussi un des acteurs d’une pédagogie collaborative inter personnelle, inter disciplinaire et même inter générationnelle dans une nouvelle relation avec ses professeurs. Il développe une pédagogie du compromis pour atteindre un objectif technique, scientifique dans un contexte sociétal donné (économique, écologique, culturel, …) et participe aux travaux d’une équipe pour
développer des compétences relationnelles. Enfin, il vit une pédagogie de la responsabilisation à travers un engagement personnel dans un projet qui s’inscrit dans la durée et qui induit le concept de contractualisation associé à la répartition de tâches collaboratives organisées vers un objectif partagé.

Il est recommandé de favoriser autant que possible les supports didactiques à caractère pluri-technologique pour permettre une approche « matière-énergie-information ».

S’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel

La technologie est une discipline en constante évolution. Il paraît donc indispensable d’évoluer, de s’adapter, de se former tout au long de sa carrière tant au niveau technique que pédagogique. La mise en place d’une veille pédagogique et technique ainsi que la formation en autonomie au travers d’outils tels que les parcours magistères, les tutoriels, etc. sont les premiers pas vers une démarche individuelle de développement professionnel.

L’engagement dans la formation continue, au travers des stages du PAF, des stages CERPEP ou au travers des formations d’initiatives locales, constitue le deuxième volet de cette démarche de développement professionnel.

L’engagement personnel vers un processus d’évolution de carrière au travers les différentes reconversions, les différents concours, et certifications tels que le CAFFA, le CAPPEI, le concours de personnel de direction, l’agrégation, etc. constituent le troisième volet de la démarche de développement professionnel.

Vous pouvez retrouver des conseils et ressources d’auto-formation sur le site STI de l’académie d’Amiens :
rub303
rub394

II . LES RÉFORMES :

La certification PIX :

Les ministères ont acté le 1er septembre 2019 au Journal Officiel la généralisation de la certification des compétences numériques pour les élèves de troisième et de lycée des établissements publics et privés sous contrat (décret n° 2019-919 du 30 août 2019). Cette certification remplace le B2i et C2i et s’appuie sur le cadre de
référence des compétences numériques (CRCN). Elle sera effective cette année pour tous les élèves de troisième et de terminale.

À noter que PIX offre un formidable outil de formation pour les enseignants au travers de l’outil https://orga.pix.fr/.

Vous pouvez y retrouver des tests de positionnement de la sixième à la terminale.

Les nouveaux enseignements :

Plusieurs ressources ont été récemment publiées afin de fournir aux équipes des ressources pour la mise en œuvre des nouveaux enseignements du lycée.
https://eduscol.education.fr/pid39038/programmes-et-ressources-voies-generale-et-technologique.html

De nombreuses ressources sont toujours en cours d’écriture et seront publiées au fur et à mesure par la DGESCO sur le site STI national et par les IA-IPR et les formateurs académiques sur le site STI académique.

Ce qu’il faut retenir en seconde :

La mise en place de la réforme du baccalauréat entre en application dès cette rentrée en classe de seconde. Elle a notamment pour objectif d’accompagner l’élève dans son parcours d’orientation.
L’enseignement de Sciences numériques et technologie (SNT) et optionnel de Sciences de l’ingénieur (SI) et Création et innovation technologique (CIT) participent à l’information et à l’aide à l’orientation des élèves vers les filières scientifiques et technologiques du cycle terminal. Ils contribuent à mieux appréhender ces voies de
formation, et à enrichir leur représentation des poursuites d’études. Le corps d’inspection recommande d’associer ces deux enseignements optionnels.

Ce qu’il faut retenir en spécialité SI :

Les enjeux de l’enseignement de sciences de l’ingénieur :
● utiliser une progression pédagogique unique permettant de développer les 5 macro-compétences (innover, analyser, modéliser et résoudre, expérimenter et simuler, communiquer) et transmettre les connaissances associées de manière cohérente et progressive ;
● développer des séquences d’enseignement riches de sens et de contenus pour les élèves, c’est-à-dire des séquences qui posent et permettent de résoudre des problématiques authentiques mises en perspective par des questions sociétales et qui permettent de les résoudre en s’appuyant sur la mesure et l’analyse d’écarts ;
● développer la capacité des élèves à travailler en équipe par des organisations pédagogiques adaptées ;
● donner aux élèves, notamment à travers les projets, un espace pour développer leur créativité, leur autonomie, leur esprit d’initiative, leur esprit d’équipe.

Les professeurs de SII doivent prendre la place qui leur revient dans l’accompagnement et la formation des élèves de Terminale en vue de l’épreuve du grand oral.

Vous avez également accès à la Banque Nationale des Sujets (BNS) :
http://quandjepasselebac.education.fr/revisions-la-banque-nationale-de-sujets/

Ce qu’il faut retenir en STI2D :

Pour le cycle terminal STI-2D, il convient de poursuivre le travail engagé qui a permis d’inscrire la première année du cycle de formation dans le cadre de la réforme du baccalauréat 2021. Les élèves qui entrent aujourd’hui en classe de terminale suivent la spécialité 2I2D. Celle-ci vise à développer des compétences propres à chaque enseignement spécifique tout en appréhendant aussi de manière globale l’approche « matière – énergie – information (MEI) » qui caractérise les interactions au sein d’un produit réel et permet d’aborder les concepts fondamentaux indispensables pour la poursuite d’études.

La poursuite de cette action repose sur un ensemble de priorités et doit permettre de déployer un enseignement conforme à la finalité du cycle.

- Organiser l’enseignement de STI-2D selon la logique pluridisciplinaire « science, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM) » qui intègre les quatre disciplines dans une approche interdisciplinaire basée sur des applications du monde réel et l’appréhension de produits contemporains ;
- Construire une progression permettant d’organiser de façon cohérente l’acquisition, progressive et spiralaire, des compétences et connaissances associées relatives au programme des enseignements de spécialité ;
- Construire des séquences qui visent la maîtrise progressive de compétences mobilisant des connaissances associées selon un niveau d’exigence dûment exprimé, par le biais d’activités proposées aux élèves et qui mobilisent des supports objets d’études ;
- Poursuivre l’adaptation des lieux d’enseignement autour du FabLab qui constitue l’espace central de formation ;
- Favoriser les usages du numérique qui peuvent prendre plusieurs formes : accès aux ressources, organisation du travail collaboratif, mise en œuvre de simulations numériques, …
- Prendre part au pilotage et à la coordination du travail personnel de l’élève qui relève d’une responsabilité partagée avec la famille, les autres membres de la communauté éducative et l’élève lui-même.

Un grand nombre de ressources (bases de connaissances, documents d’accompagnement, actes de séminaires, ...) sont disponibles en ligne et constituent des aides précieuses.
A l’issue de la formation, les bacheliers STI-2D s’orientent majoritairement vers des voies de formations de niveau 5. Dans ce contexte, il y a lieu de favoriser le renforcement des collaborations entre chaque lycée et les IUT. Par ailleurs, il convient d’encourager dans chaque établissement tous les élèves qui ont le potentiel suffisant à poursuivre leurs études en CPGE TSI.

Les professeurs de SII doivent prendre la place qui leur revient dans l’accompagnement et la formation des élèves de Terminale en vue de l’épreuve du grand oral.

Vous avez également accès à la Banque Nationale des Sujets (BNS) :
http://quandjepasselebac.education.fr/revisions-la-banque-nationale-de-sujets/

III . LA TECHNOLOGIE COLLEGE

Une éducation technologique rigoureuse et ambitieuse pour tous les collégiens.
La présence de la technologie au DNB suggère l’importance d’une éducation scientifique et technologique de qualité pour toutes et tous.

Les programmes de Technologie des cycles 3 et 4 ont fait l’objet de quelques aménagements afin de renforcer les enseignements relatifs au changement climatique, à la biodiversité et au développement durable (Bulletin officiel n° 31 du 30 juillet 2020). Ces aménagements apportés aux programmes sont mis en évidence sur les documents suivants :
pour le cycle 3 : https://eduscol.education.fr/pid34150/cycle-3-ecole-elementaire-college
pour le cycle 4 : https://eduscol.education.fr/pid34185/cycle-4-college.html.

L’accompagnement de l’ensemble des personnels se poursuit au travers du Plan Académique de Formation (PAF)

IV . EN SECTION DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR :

Une attention particulière doit être portée sur les points suivants :
- responsabiliser les étudiants, les apprentis en les associant au projet de formation qu’ils vivront durant les deux années à venir ;
- prévenir tout décrochage prématuré ;
- construire des parcours de formation plus personnalisés, adaptés aux besoins des différents étudiants, afin de les amener à l’obtention du diplôme mais aussi à une insertion professionnelle ou une poursuite d’études totalement réussie ;
- développer des liaisons bac pro - BTS pour faciliter l’intégration et la réussite des bacheliers professionnels.

Parce que les défis qui se présentent à nous, à l’école, au collège, au lycée et dans le supérieur, ne pourront être efficacement relevés qu’à travers une plus large collaboration entre collègues, il est de votre devoir de vous tenir régulièrement informés, en utilisant votre adresse professionnelle <prenom.nom>
@ac-amiens.fr.

N’hésitez pas à communiquer, questionner, partager, expérimenter, à travers nos deux principales listes de diffusion : animateurs.techno ac-amiens.fr pour le collège et liste sciencestechindust ac-amiens.fr pour la voie générale et technologique.

Vous pouvez également nous écrire, directement, quel qu’en soit le motif professionnel, mais sans oublier d’en référer au préalable à votre chef d’établissement. Nous sommes conscients que mettre en place un travail d’équipe
nécessite du temps et implique quelques tâtonnements qui seront toujours observés avec grand intérêt et bienveillance.

Par ailleurs si vous souhaitez relayer des articles que vous avez écrits ou un site internet contenant vos cours, vous pouvez solliciter le webmestre à l’adresse : Guillaume-Ferna.Fantoli ac-amiens.fr .

Vous pouvez compter sur notre soutien dans vos missions d’enseignement et dans la mise en œuvre de projets innovants lors de nos différentes visites en établissements.
C’est dans un esprit de confiance mutuelle que nous contribuerons par notre travail à l’épanouissement de chacun et à la réussite de tous les élèves.

Le groupe IA-IPR STI vous renouvelle sa pleine confiance, bonne année scolaire.

Respectueuses salutations,

Les IA-IPR STI de l’académie d’Amiens

Mise à jour : 22 septembre 2020